La Nouvelle-Orléans – dernière étape de notre voyage hivernal… 12-15 Janvier

Quel incroyable contraste avec l’immense et tumultueuse New York. La Nouvelle-Orléans est une ville à taille humaine, dont il est possible de faire le tour en 3 ou 4 jours. La ville est réputée pour sa nourriture, souvent considérée par les Américains comme le seul foyer de spécialités culinaires digne de ce nom. Malheureusement, à ce moment de notre voyage, nous étions absolument nécessiteuses, et nous nous sommes donc contentées de manger des cartons de soupe à $ 1, ou bien des paquets de nouilles chinoises (au prix imbattable de $ 0,24 au supermarché du coin).

Nous nous sommes tout de même laissées aller à goûter le muffaleta, un sandwich typique à base de pain sicilien fourré de divers jambons italiens, d’emmental et de pâte d’olives. (Je n’ai pas pris de photo, voici donc une photo volée sur Google)

Goûtu, mais finalement assez banal pour les Europénnes blasées que nous sommes. Les Américains, peu gâtés en délices européens, ont tendance à vénérer n’importe quel aliment qui ressemble de près ou de loin à une spécialité française ou italienne – ou plutôt, n’importe quel aliment qui ne soit pas constitué uniquement de graisse, de sucre, de colorants ou de conservateurs.

(Promis, je vous concocte un article portant sur la nourriture américaine dans un futur délicieusement proche.)

LES BELLES MAISONS DU SUD…

Ces belles maisons se trouvent toutes dans le quartier du Garden District, près de notre auberge de jeunesse. Sandra Bullock elle-même y a apparemment une maison !

LE CENTRE-VILLE DE LA NOUVELLE-ORLÉANS

Jackson Square

A gauche de l’église, le musée Cabildo, excellent musée sur l’histoire de la Louisiane

La ville est réputée pour ses très belles galeries d’art (photo ci-dessous) qu’il est possible de visiter librement. La plupart se trouvent dans « Julia Street » (oui, véridique !!!). Je garde un excellent souvenir, notamment, d’une galerie consacrée à une artiste coréenne qui fabrique des robes en fil de fer qu’elle tord méticuleusement. Les photos étaient interdites…

Cette librairie est tenue par un monsieur solitaire, passionné de littérature, qui maitrise parfaitement le français, et avec qui nous avons discuté un bon moment. Je n’ai pas su comment prendre sa remarque lorsque nous lui avons dit que vous vivions en Pennsylvanie : « La Pennsylvanie ? Oh, mon dieu… »

J’avais peur de faire tomber des livres à chaque instant. Mais quel plaisir de retrouver des classiques français dans un coin.

Une exquise salade printanière

Le Garden District était plein de boutiques mignonnes. Nous nous sommes adonnées à l’une de nos activités favorites dans un « thrift shop » (friperie) : essayer des chaussures à talons incroyablement hauts.

Deux secondes à marcher avec ces chaussures de pouffe et hop, au placard.

Le croisement entre Canal Street et Bourbon Street, la rue la plus touristique de la ville

Bourbon Street, calme le jour, se transforme en temple de la fête et de la beuverie le soir. La rue est bordée de nombreux bars où il est possible de rentrer avec une boisson alcoolisée achetée au préalable, et où on peut écouter des groupes honnêtes jouer de la musique agréable et rebattue. Même à l’écart de cette rue à la musique prévisible, nous n’avons pas trouvé les petits bijoux de blues ou de country auxquels je m’attendais…

LE JARDIN BOTANIQUE

Ce jardin botanique est incontestablement le plus beau de tous ceux que j’ai vus aux US. Il est superbement bien maintenu et très fleuri, même en hiver. Il faisait 2o bons degrés Celsius ce jour-là. Un lieu et un temps parfaits pour clore notre voyage à travers les Etats-Unis… et se préparer à affronter la réalité moins réjouissante de Collegeville.

Le jardin contenait un circuit de train électrique très élaboré qui retraçait l’histoire de la ville.

Pour terminer cette journée teintée de nostalgie, nous avons visité le NOMA (New Orleans Museum of Art), musée très modeste comparé aux musées new-yorkais, mais très agréable…

Ich danke meiner liebe Freundin Christina für eine wunderschöne Reise 🙂

5 réflexions sur “La Nouvelle-Orléans – dernière étape de notre voyage hivernal… 12-15 Janvier

Anything you'd like to say? / Un p'tit mot à ajouter ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s